Abdelmadjid Kerrar

Un biochimiste de renom international

Par: 

Un homme discret, mais influent. Il incarne à lui seul une véritable success story. Tout a commencé pour lui en 1992 lorsqu'il fonde Biopharm. En quelques années, cette entreprise devient un fleuron de l'industrie pharmaceutique algérienne.En 2013, trois groupes financiers internationaux ont pris 49% du capital de ce premier laboratoire algérien, Biopharm, dont le chiffre d'affaires avait dépassé les 200 millions d'euros. Le montant de la transaction est resté secret.

Mais tout le monde s'accorde à dire que l'homme d'affaires algérien Abdelmadjid Kerrar a empoché un joli pactole.Aujourd'hui, il a investi dans le commerce international en Asie notamment.

Sa fortune personnelle atteint au moins les 150 millions d'euros.Par ailleurs, ses médicaments fabriqués en Algérie peuvent désormais être exportés vers les marchés de l’Union européenne suite à la certification accordée par l’Agence française de sécurité du médicament et des produits de santé.

Biopharm SPA est un groupe présent dans les différents métiers de l’industrie pharmaceutique du développement, la production, la distribution en gros, la répartition aux officines, l’information médicale et les services logistiques. BIopharm SPA a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires consolidé de 51 042 777 621 de dinars.

Dans la même année, Biopharm a réalisé un bénéfice net consolidé de 173,21dinars par action. Il fabrique 67 produits dans son unité de production située à Oued Smar Alger qui a été la première unité algérienne à obtenir la certification aux bonnes pratiques de fabrication (BPF) de l’Agence nationale française de sécurité des Médicaments (ANSM).

La filiale Biopharm distribution distribue plus de 500 médicaments aux grossistes.La filiale Biopure répartit également à quelque 3 000 officines plus de 4 000 références. Biopharm s’est engagé dans un processus de diversification de son actionnariat. La première étape a été, en 2013, de réorganiser ses activités autour de pôles d’activités et d’ouvrir son capital à des investisseurs institutionnels internationaux. La seconde étape a consisté à l’introduction du titre Biopharm (BIO) à la Bourse d’Alger le 20 avril 2016.

Lu 168 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances