le chef du gouvernement marocain, Saâd eddine El Othmani PH: archive

Equité territoriale (Maroc)

El Othmani mise sur les régions

Pour sa deuxième intervention devant les députés, Saâd eddine El Othmani a été interpellé sur les questions de l’équité territoriale et de l’intégration des jeunes.

Deux dossiers sur lesquels le gouvernement est appelé à faire beaucoup d’efforts, afin de répondre aux attentes des populations des régions souffrant de multiples déficits.

Face aux critiques des députés de l’opposition, le chef du gouvernement a botté en touche. Pour lui, «legouvernement ne peut pas résoudre en deux mois des problèmes cumulés depuis des décennies ».

Il a lancé la balle dans le camp des régions. Pour lui, «elles doivent avoir le courage de s’approprier les nouvelles attributions ».

Les présidents des régions, eux, multiplient les mises en garde, depuis plusieurs mois, face à l’absence d’une série de décrets d’application de la loi sur les régi ns. Outre ceux qui ont été déjà approuvés la sem ine dernière, une nouvellesalve de textes est attendue.Il s’agit notammentdu décret définissant les modalités d’accès au financement des fonds demise à niveau sociale et de solidarité régionale, prévus par la Constitution.

El Othmani a été malmené par les groupes de l’opposition à cause du retard de l’activation de ces mécanismes, pouvant donner un coup de fouet au développement local. Surtout qu’ils sont destinés à résorber les déficits de développement humain, d’infrastructures et d’équipements, mais ne sont pas encore opérationnels.

 El Othmaniconsidère que l’accélération de la régionalisation avancée est l’un des deux piliers de la consécration del’équité ter ritoriale. L’idée est d’accompagner ce processuspar «une orientation des politiques publiques dans le sens de la réalisation de l’équité territoriale», d’après le chef du gouvernement.

Lu 1073 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances