Choléra

Maîtrise progressive de l’épidémie

Par: 

Après la stupéfaction et une espèce de flottement, les autorités semblent en passe de maîtriser la propagation de l’épidémie du choléra déclarée il y a quelque 10 jours.C’est du moins ce qui ressort des chiffres et mesures annoncées par le ministère de la Santé, ce jeudi.

En effet, le premier chiffre illustrant la prise en charge de l’épidémie, au plan sanitaire, notamment, est le taux de 56% relatif à la chute des hospitalisations durant les trois derniers jours, selon le ministère de la Santé.Plus en détail, la même source fait état de 120 patients, soit un taux de 61% de l’ensemble des hospitalisations ayant quitté l'hôpital, «donc considérés comme guéris», précise le ministère.La même source note, en outre, que l'épidémie «est actuellement circonscrite dans la wilaya de Blida», et que «l'ensemble des cas hospitalisés à l'EHS El-Kettar ont été déclarés sortants après guérison».

Le dispositif de veille sanitaire mis en place par le ministère depuis le début de l'épidémie «demeure en vigueur jusqu'à l'extinction de celle-ci», et les mesures de prévention, notamment l'application des mesures d'hygiène individuelle et collective «doivent rester de rigueur pour rompre la chaîne de transmission de la maladie».

Face à cette situation, le ministère insiste sur les principales mesures visant à endiguer la propagation de la maladie, à savoir le lavage soigneux des mains avec du savon et de l'eau propre plusieurs fois dans la journée, particulièrement avant le contact avec un aliment, avant chaque repas et après l'utilisation des toilettes, le lavage des légumes et des fruits avant leur consommation ainsi que ébullition et la javellisation de l'eau de stockage avant son utilisation.

Il est, également, recommandé de ne pas s'approvisionner au niveau des points d'eau non traités et non contrôlés tels que les sources et les puits.Le ministère rappelle qu'en cas d'apparition de diarrhée et vomissements, il est impératif de se présenter dans une structure de santé la plus proche, de se réhydrater en prenant suffisamment d’eau et de sels de réhydratation orale (SRO) et d'apporter une attention particulière aux enfants et aux personnes âgées.A noter, par ailleurs, en termes d’assurances des autorités, que le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a indiqué, jeudi à Oran, que la majorité des sources d’eau naturelles à travers le territoire national ne sont pas contrôlées par les établissements du ministère, mais par les bureaux communaux d’hygiène.

Dans une déclaration à la presse en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya d’Oran, le ministre a fait savoir que 5 000 sources d’eau naturelles disséminées à travers le territoire national ont été recensées, notamment dans les zones montagneuses, dont de grandes sources jouant un grand rôle dans la fourniture de l’eau, ajoutant que 5 à 6% de ces sources seulement sont contrôlées de façon continue par l'entreprise «Algérienne des eaux» (ADE), à l’instar d’autres établissements du ministère.

Lu 67 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances