Gilbert Meynier

Le passeur de l’histoire algérienne

Par: 

Gilbert Meynier est un historien français né en 1942 à Lyon et mort le 13 décembre 2017 à Lyon. Gilbert Meynier milite contre la guerre coloniale dès 1957. Après l’indépendance, il est moniteur d’alphabétisation, puis coopérant à l’université de Constantine pendant trois ans.

Agrégé d’histoire et docteur ès lettres, Gilbert Meynier est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Nancy II et titulaire du DEUG d’arabe de cette université. Il a vécu et enseigné trois ans en Algérie.

Il a collaboré à la publication du deuxième volume de l’Histoire de la France coloniale (Armand Colin, 1990), et dirigé L’Europe et la Méditerranée (Harmattan, 1999) et L’Algérie contemporaine : Bilans et solutions pour sortir de la crise (Harmattan/Le Forum IRTS de Lorraine, 2000). Gilbert Meynier est l'auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’Algérie contemporaine, parmi lesquels L’Algérie révélée (Droz, 1981), L’Émir Khaled, premier za‘îm ? : Identité algérienne et colonialisme français, avec Ahmed Koulakssis (Harmattan, 1987), Histoire intérieure du FLN, 1954-1962 (Fayard, 2002), Le FLN, documents et histoire (1954-1962), avec Mohammed Harbi (Fayard, 2004) et L'Algérie des origines, De la préhistoire à l'avènement de l'Islam (La Découverte, 2007).

Lu 220 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances