Ibrahim Laïd

Homme d’affaires et visionnaire

Par: 

Ibrahim Laïd est né le 16 janvier 1935, au sein d’une famille issue de la commune d’Ifri Ouzellaguen, haut lieu de l’histoire de la révolution algérienne.

Très jeune, il s’attellera aux côtés de son père à l’exploitation du verger oléicole, forte tradition ancestrale vivrière et source de revenu pour la famille. Son ancrage dans son milieu familial lui apprendra à aimer la terre et à renforcer davantage cette relation avec les produits du terroir, en s’employant très jeune aux côtés de ses parents à en tirer la principale source de revenus.

Il se lancera très tôt dans la sphère commerciale pour ensuite accéder dans la sphère productive ; cette activité de commerce de gros durera jusqu’au milieu des années 1980, où il décide de fonder, en 1986, la première unité de production de sodas. Homme de rigueur, doté d’une volonté du travail bien fait, animé du sens du sacrifice sans cesse renouvelé, ses efforts se trouveront récompensés une dizaine d’années plus tard, quand il réalisera, en juillet 1996 (date d’entrée en production), la première unité privée de production d’eau minérale en Algérie, qui sera aussi la première unité à avoir intégré l’emballage plastique PET en Algérie.

Sa détermination à exploiter cette ressource précieuse trouvera donc une juste récompense, après moult démarches qui aboutiront par l’octroi de ce précieux titre de concession, véritable point de départ de la «succes story» d’Ifri.

Dès lors, il lèguera à ses enfants cet héritage pour sa réalisation et son développement ; les valeurs partagées de travail, de rigueur et de sacrifice permanents seront aussi le véritable trait d’union pour valoriser ce patrimoine.

Son leitmotiv était de «faire fructifier les revenus de l’eau minérale pour irriguer la terre et faire pousser des oliviers»

Parmi les retombées au plan socioculturel, pour la région, il faudra citer la réalisation d’une mosquée par Hadj Ibrahim Laid, véritable joyau architectural, baptisée au nom de Mosquée du 20-Août-1956, pouvant accueillir 2 500 fidèles, qui marque une date de l’Histoire de la Révolution algérienne et honore la mémoire collective de notre pays.

Au jour d’aujourd’hui, la taille du groupe, du fait de la multiplication des entités nouvellement créées, et de la croissance du volume d’activités, connaît de nouveaux défis, du fait d’un environnement de plus en plus compétitif ; ceci le conduit à se mettre au diapason d’entreprises modernes dans un environnement économique ouvert et compétitif. En termes d’outils de production (boissons,

emballage plastique, supply chain), les capacités du groupe ne cessent de progresser grâce à un programme important d’investissement quasi continu et ce, pour répondre à une demande sans cesse croissante du marché amenant l’entreprise à diversifier sa gamme dans les différentes sous filières :

-Ifri : eaux minérales plates et gazéifiées, sodas et boissons fruitées avec actuellement près de 80 références.

       

Lu 161 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances