Selon le Pnud

Le CapDeL vise à examiner plusieurs volets liés au développement local

Par: 

Inscrit au titre du partenariat avec l'Union européenne et le programme des Nations unies pour le développement (Pnud), le programme CapDEL, dont Djanet est la sixième commune à en bénéficier à l’échelle nationale, vise à examiner plusieurs volets liés au développement local et au renforcement des capacités locales.

Pour les experts du Pnud, la commune est la collectivité de base de l'Etat; elle constitue l'assise de la décentralisation et le lieu de la participation des citoyens à la gestion des affaires publiques. Il y a 48 wilayas et 1 541 communes en Algérie.

La gouvernance locale est confrontée à des défis majeurs face aux deux missions principales : offrir un service public de qualité et réaliser le développement local par elle-même. Une journée d’information «Développement économique local» a été organisée par le Pnud au Centre international des conférences (CIC) à Alger.Dans son discours d’ouverture, le représentant du Pnud a souligné que ces communes pilotes «sont devenues des laboratoires de développement local, y compris économique, pour créer un modèle algérien» dans la gestion des collectivités locale d’une manière participative, où tous les acteurs (administration, acteurs économique, citoyens et associations) ont un rôle à jouer.

«En plus d’accompagner la réforme des collectivités locales et de la mise en place de la démocratie participative inscrite dans la Constitution algérienne en 2016, le CapDeL (Capacités des acteurs du développement local) tend à faire émerger le potentiel des territoires qui composent le pays, en premier lieu dans ces dix communes-modèles ».

C’est ce qu’a rappelé Eric Overvest, représentant-résident du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en Algérie, aujourd’hui lors de la journée d’information «Développement économique local», organisée au Centre international des conférences (CIC) à Alger.Selon lui, «le CapDel a pu aider les acteurs locaux à réaliser un état des lieux exhaustif du développement local, à créer des espaces de dialogue, à renforcer leurs capacités pour planifier, à mettre en œuvre et à suivre les processus de développement local et, enfin, à préparer la planification stratégique locale prévue au deuxième semestre 2018».

Les dix communes concernées par le CapDel pour rappel, sont : Timimoune (Adrar), Ouled Ben Abdelkader (Chlef), Béni Maâouche (Bejaïa), Ghazaouet (Tlemcen), Tigzirt (Tizi Ouzou), Messaâd (Djelfa), Djemila (Sétif), El-Khroub (Constantine), Djanet (Illizi) et Babar (Khenchela).

Lu 72 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances