ph: archive

Téléphonie mobile

L’entreprise Enie produira dès janvier 4 modèles de smartphones

Par:  Hakim. O

L’Entreprise nationale des industries électroniques (Enie) va débuter, à partir du mois de janvier 2018, la production d’une vaste gamme de téléphones portables parmi lesquels figurent quatre modèles de smartphones.


Une annonce faite, hier, dimanche, sur les ondes de la Radio nationale par la responsable marketing et communication de cette société, Sihem Haïli, précisant que «ces appareils vont être produits dans l'une des usines d'Enie à Sidi Bel-Abbès, avec un taux d’intégration de 20%».

L’opportunité de produire localement cette technologie est largement donnée par la décision des autorités gouvernementales, ce qui devra booster cette production en Algérie. 

Par ailleurs, l’aubaine de la conjoncture, selon Hakim Mamèche, ingénieur au sein de cette entreprise fait que «le marché de la téléphonie mobile, il n’existe pas beaucoup de fournisseurs de composants, raison dit-il, qui oblige l’Enie à tenter de concevoir et de produire  le maximum d’entre eux».

En fait, la perspective de production de smartphones par l’ENIE, a déjà été faite pour la première fois durant la première quinzaine du mois, par son PDG, Djamel Bekkara, lors d’une conférence de presse. «L’Enie, qui s’est spécialisée depuis sa création dans la fabrication des téléviseurs, a su s’imposer sur le terrain comme marque commerciale nationale capable de concurrencer à haut niveau», avait-il déclaré à cette occasion, ajoutant que le plan de développement de l’entreprise est axé sur la diversification des produits fabriqués à travers l’investissement en téléphones smart qui est un choix ambitieux nécessitant un grand effort des cadres et personnels pour réaliser cet objectif.

Particulièrement optimiste quant aux capacités de son entreprise à cet égard, il avait affirmé que l’Enie «est en mesure de concurrencer les produits fabriqués dans le monde du point de vue technologies modernes adoptées dans la fabrication de téléphones smart».

Il avait annoncé, dans ce sens, le lancement, dans une première étape, de quatre types de téléphones : EF1, E1, E5 et E7, qui sont fabriqués à cent pour cent par l’Enie disposant de technologies de pointe en caméra et autres caractéristiques techniques dont la batterie et la capacité de stockage.

Pour la réussite de la commercialisation des téléphones smart, M. Bekkara a signalé la signature d’une convention (gagnant-gagnant) avec une entreprise privée «Hanine Groupe», spécialisée en technologies d’information et de communication (TIC), qui a élaboré une étude de commercialisation des produits à des prix compétitifs.

Il a indiqué que l’entreprise privée œuvre à commercialiser des téléphones smart à travers tout le territoire national en créant des points de vente, ajoutant que la vente sera limitée en première étape aux téléphones smart de qualité moyenne, qui seront à des prix à la portée des consommateurs pour les habituer à ces produits en expliquant les avantages de chaque téléphone.

Avec le lancement des premiers téléphones smart, l’Entreprise nationale d’industries électroniques aura réussi à relever le défi grâce à ses compétences et ses cadres et son personnel, a estimé Djamel Bekkara, saluant les efforts de l’Etat ayant mobilisé d’importants moyens pour développer l’entreprise dans le cadre de la stratégie visant à encourager le produit local et à réduire la facture d’importation.

L'Enie a inauguré, dernièrement, trois unités productives dont l’usine des plaques solaires et de maintenance du matériel électronique et un laboratoire de recherche. Elle s’apprête à inaugurer une usine d’intégration électronique, en janvier prochain, dans le cadre de son plan visant à diversifier ses produits et conférer une valeur ajoutée.

Lu 1040 fois