Energie

Prix du baril de pétrole en légère baisse

Par:  Slimane Naila / Agences

Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain ce mardi sur les marchés européens après avoir atteint leur plus haut niveau en quatre mois alors que les investisseurs se concentraient sur la réunion de l’Opep de lundi.

En effet, le comité de suivi de l’accord de l’Opep + JJMMC, le groupe de producteurs, ainsi surnommé, a décidé d’annuler une réunion plénière repoussant à juin la décision de renouveler ou non l’accord de limitation des extractions.

Le ministre de l’Energie, Khaled Al Faleh, a affirmé qu’il fallait faire attention à éviter qu’un surplus de l’offre ne se développe dans les prochains mois à venir. Pour les analystes de l’UBS, une décision en juin permettra de prendre en compte l’état de la demande mondiale alors que les incertitudes comme le Brexit et le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis menacent de peser sur la consommation. Les experts préfèrent attendre les données de l’agence américaine de l’énergie sur les stocks de brut des Etats-Unis

Pour sa part, le ministre saoudien a déclaré que l’Opep continuerait à surveiller l’état des réserves mondiales malgré le report d’une réunion décisionnaire de l’Organisation.

Plusieurs ministres de l’Opep, et leurs partenaires dont les représentants de la Russie et l’Arabie Saoudite, se sont réunis à Bakou en Azerbaïdjan et ont recommandé d’annuler la prochaine réunion de l’Opep +. Les fondamentaux du marché ne changeront pas dans les deux prochains mois, a estimé le comité ministériel de suivi du cartel Opep et non Opep, le ministre saoudien de l’Energie a assuré après cette réunion que nous devons agir pour éviter qu’un

surplus de l’offre ne se forme dans les prochains mois dans les réserves de pétrole des Etats- Unis et de l’OCDE. Les cours de pétrole sont remontés pour atteindre les 67,53 dollars pour le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, soit une hausse de 37 cents par rapport à la clôture de vendredi dernier tandis qu’à New York, le prix du baril américain, le WTI, gagnait 62 cents et se fixait à 59, 14 dollars .

Lu 76 fois