Le peuple est le seul maître

Par:  chafika larbaoui

Les politiciens, «mouwalet» et l’opposition, prétendent vouloir recréer l’Algérie et construire une nouvelle République qui pourra aisément contenir leurs différends et leurs différences,en oubliant que toutes les formations politiques existantes depuis le temps, y compris eux-mêmes qui ont grandi au sein du système actuel, échoueront systématiquement à séduire le peuple, ce dernier a mûri grâce à une expérience de déception qui lui a coûté une vingtaine d’années saccagées dans le vent ; une fois, vêtues du sang et une autre fois, celées de trahison et d’échec.

Déterminé plus que jamais, le peuple algérien continue à refouler toute constituante politique ou administrative, ayant témoigné les ravages des ex-dirigeants irresponsables dans leur mission préalable qui était la sauvegarde de l’Algérie dans son aspect constitutionnel et démocratique.

Le but actuellement est de réinventer un concept de paix rassemblant le peuple dans toutes ses divergences mais excluant ceux qui ont trahi ses ambitions dans le changement et l’évolution , une classe politique qui a réussi avec perfection et préméditation à déclasser l’Algérie des rangs mondiaux , en ancrant son histoire de mauvaise gestion dans les esprits de tout le monde, sans hésiter une seconde, de priver le pays d’une vraie transition qui était possible, il y a presque dix ans.

La responsabilité, aujourd’hui, est d’exiger un départ pacifique afin de préserver ce qui reste d’un Etat malade à cause de ces enfants capricieux, mauvais, haineux, ayant mené le pays à un niveau de destruction illusoire où tous les appareils fonctionnaient à la complaisance des décideurs et en faveur de la minorité régnante. L’Algérie, maintenant, a plus que jamais

besoin de la paix pour évoluer dans un cadre sage et sûr, où le peuple est le seul maître de son avenir.

Lu 966 fois Dernière modification le jeudi, 21 mars 2019 00:38