Exportation hors hydrocarbures

Plus de 60 000 tonnes de ciment exportées vers l’Afrique

Par:  Slimane Naila

Plus que jamais, l’Algérie est déterminée à se tourner vers l’Afrique en tant que partenaire économique, pour y écouler ses produits hors hydrocarbures, une réalité que les producteurs algériens, n’ignorent plus, bien au contraire.

C’est ce samedi, à partir de la cimenterie, du groupe industriel El-Hamel Sidi Moussa, situé dans la commune de Timegtine à 270 km à l’est d’Adrar que la première opération d’exportation de 2 000 tonnes de ciment vers le Niger a été réalisée.

Le gérant de la cimenterie a déclaré à cette occasion que d’autres opérations d’exportation sont projetées vers d’autres pays africains, dont le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, et ce, à la faveur de la mise en service d’un autre train de production au niveau de cette cimenterie d’une capacité de production de 1,2 million de tonnes de ciment, qui vient se greffer ainsi à l’actuel train de production d’une quantité similaire

Pour rappel, le ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi, avait déclaré au cours d’une visite qu’il avait effectuée dans la wilaya de Béchar, que l’Algérie ambitionnait d’augmenter ses exportations en ciment de à un demi-milliard de dollars dans les cinq prochaines années. Pour le ministre, l’excédent de la production du ciment devrait atteindre, au cours de la future échéance entre 10 et 15 millions de tonnes, ce qui devrait permettre de porter les exportations de cette matière à 500 millions de dollars. Selon Youcef Yousfi, les exportations du ciment avaient atteint 1 million de tonnes en 2018, avait alors rappelé le ministre qui avait souligné que celles-ci devaient atteindre les deux millions de tonnes en 2019.

Présent au premier coup d’envoi de cette opération d’exportation de ciment à partir de la cimenterie de Sidi Moussa El-Hamel, pour Djilani Seboui, directeur régional du commerce, «Cette opération d’exportation s’insère au titre de la stratégie nationale visant la promotion et la diversification des exportations hors hydrocarbures, ajoutant que le secteur du commerce s’emploie à accompagner les opérations d’exportation par le biais de diverses facilités et mesures incitatives pour soutenir le produit national qui, a-t-il dit, demeure très sollicité sur le marché extérieur, et qui se traduit par des caravanes de produit algérien vers la Mauritanie. Le PDG du groupe de transport de marchandises et logistique, Logitrans, Boualem Kini, a indiqué que les services du groupe ont mobilisé d importants moyens matériels et humains dont 50 camions pour acheminer régulièrement le produit vers la région d’Agades (Niger) sur une distance de 2 000 km via le poste frontalier de In Guezzam (Tamanrasset). L’exportation du ciment s’effectue en coordination avec ce groupe qui prend en charge le transport en tranche de 8 000 tonnes par mois de cette matière vers le Niger.

L’année passée, plus de 20 000 tonnes de ciment avaient été exportées à partir de Biskra par voie ferrée depuis le groupe privé industriel de la cimenterie Cilas, vers le port d’Annaba et puis vers des pays africains. Cette opération d’exportation était la première du genre d’un total de 60 000 tonnes de cette matière pour être exportées vers l’Afrique, à partir de la voie ferrée de Djemoura vers les ports de Djendjen (Jijel) puis Annaba. Cette opération s’était effectuée en présence des ministres de l’Intérieur et de l’Industrie.

Lu 135 fois