Énergies renouvelables

Mise en service de 9 stations électriques dans le Grand Sud

Par:  Chahinez Djahnine
  1. Chahar Boulakhras, directeur général de la Société d'électricité et d'énergies renouvelables, SKTM (Sharikat Kahraba wa Takat Moutajadida), une filiale de Sonelgaz, a affirmé récemment depuis la wilaya d’Illizi que «Le plan d’action 2018 de sa société prévoit la réalisation des projets modernes et futuristes en vue de renforcer les centrales électriques, notamment dans les zones frontalières».

Ainsi, la société SKTM compte rénover les stations électriques des zones frontalières en modernisant celles existantes en application de nouvelles technologies de production impliquant l’exploitation l’énergie solaire et les énergies traditionnelles telles que le diesel, afin de réduire son utilisation et diminuer les coûts, tout en contribuant à la protection des aspects écologiques et les engagements de l’Algérie en matière de protection de l’environnement.

Dans cette même optique, le DG de la SKTM a annoncé la mise en exploitation prochaine de neuf nouvelles stations électriques dans les zones frontalières du pays dans le cadre du plan d’action 2018. Ces nouvelles infrastructures devront employer plus de 1 800 travailleurs des régions frontalières du Grand Sud algérien.

Concernant le fonctionnement des centrales électriques en question, M. Chahar Boulakhras, a expliqué que ces stations futuristes vont fonctionner en exploitant deux modèles d’énergie à savoir les énergies renouvelables et les énergies traditionnelles pour assurer une production de masse.

S’agissant de la centrale électrique de la wilaya d’Illizi, le même responsable a indiqué que cette station sera totalement opérationnelle au courant du 2e trimestre 2019, avec la mise en exploitation d’une nouvelle unité permettant une production de 36 mégawatts, alors que les besoins de consommation sont de l’ordre de20 mégawatts, durant la période de grande chaleur, ce qui garantira une autosuffisance pour la ville Illizi au cours des prochaines années.

Il est clair que ce plan d’action de la SKTM contribuera à la création d’emplois, et ce, au-delà de la construction des centrales et de leurs aspects industriels. A cet effet, le directeur général de la société d'électricité et d'énergies renouvelables, qui était accompagné par le secrétaire général de la wilaya d’Illizi, a signé un accord avec la direction de la formation professionnelle de la wilaya, permettant d’employer 10 jeunes diplômés des centres de formation.

Ces accords, qui comprennent une formation dans diverses disciplines techniques, électrotechniques et autres permettront de recruter 128 jeunes dans les différentes régions de la wilaya. D’ailleurs, les instructions du wali d’Illizi vont dans le sens de la avec la nécessité de former des demandeurs d’emploi pour parvenir à postuler dans les diverses fonctions sollicitées par les entreprises et les institutions.

Lu 86 fois