Exportation hors hydrocarbures

Une foire des produits algériens en Arabie Saoudite en 2019

Par: 

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, et son homologue saoudien, Madjed Abdullah Al Qassabi, ont convenu, lundi à Alger, d'organiser une foire des produits algériens au royaume d'Arabie Saoudite au premier semestre 2019, a indiqué un communiqué du ministère.

L'accord a été convenu lors de la réunion des deux ministres au Centre international des conférences (CIC), en marge de la visite officielle du prince héritier saoudien, l'Emir Mohammed Ben Salmane en Algérie, accompagné d'une délégation de haut niveau.

La foire verra la participation d'un nombre important d'hommes d'affaires algériens et de leurs homologues saoudiens, en sus des entreprises exposantes, selon la même source.

Lors de la rencontre, M. Djellab a évoqué les moyens de développer la coopération et les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, citant les principales

recommandations issues de la 12e commission mixte algéro-saoudienne, tenue en février 2017 à Alger.

La réunion de la 11e session du Conseil d'affaires algéro-saoudien, organisée en avril 2018 à Riyad avait été ponctuée par l'organisation, du côté saoudien, d'une rencontre d'affaires algéro-saoudienne à Djeddah.

Le ministre a également évoqué la nouvelle stratégie, adoptée par le secteur du commerce en Algérie, conformément aux orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en vue de diversifier les exportations hors hydrocarbures, soulignant les potentialités actuelles de l'Algérie dans les différents secteurs ainsi que son climat d'affaires propice. Le ministre saoudien s'est félicité, pour sa part, «de la croissance économique accélérée et de la dynamique actuelle du commerce extérieur», affirmant qu’«il suit de près les différentes participations et les expositions organisées par l'Algérie à l'étranger».

Il a mis en valeur le produit algérien qui «est bien placé sur les marchés mondiaux», exprimant la disposition de son pays à hisser le volume des échanges commerciaux et des investissements communs entre les deux pays, ajoute le communiqué.

Il a en outre affiché l'intérêt de son pays pour les marchés africains, auxquels «il est difficile d'accéder sans des investissements solides en Algérie, laquelle a réussi à s'adjuger un rôle central au sein du marché africain et d'établir des ponts économiques solides avec les pays du continent africain».

Lu 66 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances