Un programme de 8 000 mégawatts d’électricité engagé

Sonelgaz va investir 30 milliards de dollars d’ici 2028

Par: 

Face à la demande nationale ascendante en électricité, la Société nationale de l’électricité et du gaz (Sonelgaz) a élaboré un plan de développement pour les dix prochaines années (2018-2028). Le PDG de la société, Mohamed Arkab, a précisé que toutes les études ont été finalisées pour la concrétisation de ce programme national, visant la production de 8 000 mégawatts.

D’ailleurs, 1 200 mégawatts, ajoute-t-il, sont déjà sur le marché, et ce, grâce à la mise en service de nouvelles stations de production d’électricité.

  1. Arkab, qui s’exprimait hier sur les ondes de la Radio nationale « Chaîne I», a relevé que son groupe est contraint d’investir pas moins de 300 milliards de DA annuellement pour répondre à cette demande en évolution à deux chiffres. Autrement dit, la Sonelgaz devrait débourser quelque 3 000 milliards de DA, soit l’équivalent de 30 milliards de dollars d’ici dix ans.

«Contrairement au reste du monde, la consommation nationale en électricité progresse à deux chiffres. Ailleurs, elle augmente de 4 à 5%, alors que chez nous, la demande a progressé de 10,5% en 2017. Nous souhaitons que cette progression participe au développement de notre pays», a-t-il souligné. Le PDG de la Sonelgaz a, par ailleurs, appelé les citoyens à la rationalisation de leur consommation en matière d’électricité, et mettre un terme au gaspillage qui a atteint des proportions alarmantes.Il a, dans ce cadre, relevé l’engagement d’une large campagne de sensibilisation au profit des citoyens, notamment durant cette période de grande chaleur.

« En réalité, le niveau de consommation ne devrait pas augmenter durant l’été par rapport à l’hiver, mais le fait est là... Elle est passée de 8 000 mégawatts à 15 700», a-t-il affirmé, tout en assurant que la Sonelgaz produit suffisamment d’électricité. «Actuellement, nous produisons 18 000 mégawatts, une production qui répond largement à la demande des consommateurs».Outre cette campagne de sensibilisation, la société compte à l’installation très prochaine de compteurs intelligents pour contrôler la consommation de ses clients.

  1. Arkab a mis en exergue, les efforts consentis par la société durant ces dernières années, ce qui lui a permis d’avoir un réseau de transport en ligne de haute et moyenne tension de 30 000 km, un réseau de distribution de 320 000 km pour 9, 4 millions de clients, 400 centres

de transformation et également un réseau de 20 000 km pour le transport du gaz naturel et 160 000 pour sa distribution aux clients. «Sonelgaz est considérée comme l’une des grandes entreprises dans la région Afrique et en Méditerranée. Nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 393 milliards de DA à fin décembre 2017», s’est-il félicité.Évoquant les créances impayées de l’entreprise, Mohamed Arkab a souligné que des actions sont engagées pour le recouvrement de 57 milliards de DA de créances détenues par des entreprises économiques, institutions et particuliers.

« Le taux de recouvrement de ces créances impayées auprès de nos clients publics et privés s’améliore de jour en jour pour se situer actuellement à 30%». Pour rappel, la SDC avait lancé en mai 2017 une vaste opération pour le recouvrement de ses créances auprès de ses clients, baptisée «Tahsil», et ce, à travers ses 355 agences commerciales au niveau national.

Lu 131 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances