Appels d’offres d’assurances

Khelifati dénonce l’exclusion des assureurs privés

Par: 

Le président-directeur général de la compagnie Alliance Assurances, Hassen Khelifati, a dénoncé les pratiques discriminatoires constatées sur le secteur et en particulier à l’égard des assureurs privés.Lors de l’assemblée générale des actionnaires tenue le 7 juin dernier à Chéraga, il a déploré «les pratiques discriminatoires et le dumping largement constaté sur le secteur et qui visent tout bonnement à exclure les assureurs privés d’une concurrence saine, légale et loyale sans fondement juridique ni légal et ni technique», lit-on dans un communiqué parvenu hier à notre rédaction.

Soulignant le caractère illégal de cette ségrégation, le PDG a ajouté que ces pratiques sont «en flagrante violation de l’article 43 de la Constitution de 2016, de la volonté du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, ainsi que des différentes déclarations des responsables de l’exécutif sur la fin de la discrimination»Pour toutes ces raisons, les membres de l’assemblée générale des actionnaires lancent un appel aux autorités publiques, aux autorités de régulation des assurances, boursières et bancaires, au Conseil de la concurrence et revendiquent «moins de discrimination dans la rédaction des cahiers de charges et des appels d’offres d’assurances, plus d’équité au niveau des banques et moins d’exclusion du secteur privé pour accompagner sa propre clientèle acquise après des années d’efforts de fidélisation».

Des revendications tout à fait légitimes et productives qui, si elles seraient appliquées, laisseraient présager un marché des assurances encore plus florissant et une santé financière encore meilleure. Il est à noter que la compagnie Alliance Assurances a réalisé un chiffre d’affaires de 4 802 milliards de DA en 2017, soit une hausse de 5.2 % comparativement à l’année 2016.Grâce à sa vision claire, sa stratégie offensive et les performances opérationnelles de tout son personnel, Alliance Assurances, à travers la gestion des sinistres, la consolidation des fondamentaux financiers, de l'encadrement du réseau, de la diversification des produits et investissements, réalise un résultat net de 432 millions de DA, soit une hausse de 2.4% en comparaison avec le bilan de l’année écoulée.

Par ailleurs, l’AG des actionnaires a approuvé la distribution d’un dividende à 45 DZD/action à l’ensemble de ses actionnaires. Un dividende, de la même valeur qu’en 2016, qui correspond à un taux de distribution très appréciable de 62%, à l'aune des normes internationales.En conséquence, chaque actionnaire se verra percevoir, à partir du 26 juillet, une rémunération en numéraires d'un montant de 45 DZD par action, traduisant un taux de rendement net par action de 10,5%.

Lu 59 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances