FFS

Le parti appelle l’ANP à être «garante» du bon déroulement de la transition démocratique

Par: 

Le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Hakim Belahcel, a appelé, jeudi à Alger, l’Armée nationale populaire (ANP) à être «garante» du bon déroulement de la transition démocratique dans le pays.

Lors d’un point de presse animé au siège du parti, M. Belahcel a convié l'ANP à être «garante» du bon déroulement de la transition démocratique dont elle ne devra «en aucun cas influencer les tenants et aboutissants».

Pour le premier responsable de ce parti, l'armée doit «uniquement exercer ses missions de défense de l’intégrité territoriale et de la sécurité des citoyens et à se plier à la volonté de l’écrasante majorité du peuple algérien».

Par ailleurs, il a appelé la population à poursuivre sa mobilisation «pacifique» jusqu’au changement «radical» du système politique et la concrétisation de la construction d’une Algérie libre et démocratique», réitérant le soutien indéfectible de son parti à cette «dynamique citoyenne».

Tout en soutenant que le FFS «continuera à lutter sans relâche, dans le peuple et avec le peuple, jusqu’à la satisfaction de toutes ses revendication légitimes», son premier secrétaire précise que le parti «refuse de s’engager dans un quelconque stratagème qui permette à ce régime de se régénérer». De même, a-t-il ajouté, qu’il s’opposera à «toute option qui faciliterait des alternances claniques dans le système et au profit du système».

«L’histoire saura se souvenir des positions des uns et des autres, notamment de ceux qui ont passé leur temps à vouloir berner le peuple algérien sur l’état de santé du Président Bouteflika», a-t-il, par ailleurs, poursuivi, avant de déplorer la corruption qui a pris de l’ampleur à la faveur de l’embellie financière d’il y a quelques années. Une aisance financière qui, estime-t-il, a également encouragé «les coups de force électoraux».

Lu 95 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances