Plusieurs manifestations observées à travers le pays

La mobilisation reste intacte

Par:  Abbas

Vendredi, acte 6, des manifestations de rue qui secouent le pays depuis le 22 février. Ce vendredi n’a pas dérogé aux autres vendredis où de nombreuses personnes, tous âges confondus, ont investi les rues d’Alger tôt le matin.

Bien avant la prière du vendredi, la Place de la Grande-Poste, lieu de rassemblement des citoyens, est noire de monde, la mobilisation citoyenne est intacte, elle semble pus importante que les autres vendredis.

Des femmes, des enfants, des familles entières, demandent le départ du système, il en de même pour les principales places de la capitale, qui enregistrent un nombre important de manifestants. La Place du 1er Mai grouille de monde,  il en est de même à la Place Audin.

Et comme chaque vendredi, la capitale est quadrillée par un important cordon sécuritaire  qui encadre cette mobilisation. On peut lire de nombreux slogans portés par les citoyens qui sont nombreux à se draper de l’emblème national qui, lui, est vendu pour la somme de 50 DA  Pour les plus malins, ceux, qui ont le business bien ancré des revendeurs qui ne semblent pas avoir abandonné  l’idée de faire de bonnes affaires, sont là aussi pour vendre toutes sortes de nourritures rapides . Les manifestations populaires ne semblent pas se concentrer uniquement dans la capitale,s de nombreuses villes de l’intérieur du pays, à l’image de Bouira , Constantine, Béjaïa, Oran, connaissent la même ambiance.  Les manifestations à l’instant où nous mettons sous presse n’ont enregistré aucun incident, elles se déroulent dans une ambiance bonne enfant, comme ce fut le cas chaque vendredi

Cette journée a toutefois la particularité  de se déroulera au lendemain de l’annonce faite par le général de corps d’armée et vice ministre de la Défense nationale, Ahmed  Gaïd- Salah, appelant l’application de l’article 102 de la Constitution. Une proposition qui n’a pas fait l’unanimité au niveau des partis politiques qui ont eu des avis très  mitigés. Dans la foule, des manifestants scandent toutefois des slogans favorables à la proposition du général de corps d’armée, Ahmed Gaïd- Salah, ce qui insinue que cette proposition n’est pas rejetée, bien au contraire, elle semble se frayer un petit cheminement. Il y a lieu de relever cette profusion de fake news  qui inondent la Toile par des activistes pas du tout interressés de trouver des voies de sortie à cette crise politique et qui cherchent à en découdre avec le système de n’importe quelle manière, quitte à aller vers l’affrontement. La désinformation touche de nombreuses institutions de l’Etat, la dernière en date, et qui a valu un cinglant démenti de la part du ministère des Affaires étrangères,  est cette information d’une prétendue saisie par une autorité sécuritaires des passeports diplomatique, c est une information farfelue, dénuée de tout fondement, a répliqué le ministère des Affaires étrangères, sur le Net et la Toile, il existe une foison de fausses informations dont les auteurs sont anonymes, embusqués, mais essayant d’allumer le feu de la fitna entre Algériens, et ce, dans le but de s’autoproclamer les nouveaux maîtres d’Alger.

Lu 110 fois