Marche massive des médecins et des étudiants

La mobilisation ne faiblit pas à Constantine

Par: 

La mobilisation populaire ne faiblit pas à Constantine, à l’instar des wilayas du pays. Hier le 19 mars 2019, la corporation de la santé, regroupant médecins, résidents, paramédicaux et étudiants en médecine et employés du secteur ont entamé une marche pacifique imposante. La marche a pris le départ depuis le siège du CHU Benbadis en passant par le pont de Sidi Rached jusqu’au centre-ville pour susciter une ambiance particulière.

En effet, ils étaient des centaines d’individus vêtus de blouses blanches pour dénoncer le prolongement du quatrième mandat du président sortant.

Ensemble, ils ont revendiqué les aspirations du peuple algérien et de la jeunesse algérienne pour un Etat souverain et pour un Etat de droit.

Les slogans repris par les acteurs secteur de la santé ont porté sur «la dissolution des partis du pouvoir, l’interdiction d’utiliser les symboles de l’Etat actuel à des fins politiques». Un autre slogan repris par un jeune médecin résident en médecine appuyait «nous voulons retrouver notre dignité, nous refusons la charité».

Lors de ces rassemblements, nous avons pu interroger l’un des jeunes médecins. Ce manifestant nous a indiqué clairement que leur marche pacifique s’inscrit dans le même sens du mouvement de protestation du peuple algérien, toute en revendiquant comme tout le monde un changement en profondeur du système de gouvernance, a-t-il affirmé .

Il faut préciser que la marche des médecins était la plus imposante à Constantine depuis le début du mouvement populaire, il y a un mois. Pendant plus d’une heure, tous les manifestants de la corporation médicale ont repris aussitôt leurs fonctions afin d’offrir leurs services aux citoyens.

Constantine était hier marquée par une autre marche pacifique, cette fois-ci, c’était le tour des étudiants universitaires qui ont eux aussi appuyé l’événement avec une mobilisation extraordinaire. En effet, des milliers d’étudiants ont sillonné les ruelles principales de la wilaya et ce, depuis l’université Constantine1 située aux hauteurs de la ville jusqu’au centre- ville, précisément à la Place du 1er Novembre en dépit de leurs vacances, scandant des slogans très mythiques, à l’instar de cette jeune étudiante qui a brandi une grande pancarte où on pouvait lire «Peuple, presse toi de vivre, pouvoir presse toi de partir». En grande partie, les étudiants étaient aussi accompagnés par les professeurs universitaires qui revendiquaient la liberté, dénonçant les dépassements du système politique du pays.

Incontestablement, hier, le 19 mars 2019, était un jour historique qui symbolise la Victoire, par cette présence de plusieurs milliers d’étudiants et également de médecins, , drapeaux sur le dos et pancartes à la main, pour réclamer sans lassitude et encore une fois le départ du pouvoir.

Lu 123 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances