Présence de troupes étrangères en Syrie

La Ligue arabe s’y oppose

Par: 

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul-Gheit, a déclaré dimanche que le corps panarabe était totalement opposé à la présence de troupes étrangères quelles qu'elles soient en Syrie.

  1. Aboul-Gheit a fait ces commentaires lors d'une session sur la crise syrienne, qui s'est tenue dans le cadre de la conférence sur la sécurité de Munich, qui s'est terminée dimanche en Allemagne, a précisé, dans un communiqué, le porte-parole de la Ligue arabe, Mahmoud Afifi.

L'accord d'Adana, signé entre la Turquie et la Syrie en 1998, constitue une solution idéale après le retrait des troupes américaines de Syrie, a, par ailleurs, souligné M. Aboul-Gheit, dont les propos ont été rapportés par M. Afifi.

Ce protocole bilatéral antiterroriste a été signé après que la Turquie ait menacé d'intervenir militairement si le gouvernement syrien ne cessait pas de soutenir le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie, et d'abriter son leader Abdullah Ocalan sur son territoire.

Au cours de la session, M. Aboul-Gheit a également déclaré que l'accord abordait les problèmes de la Turquie en matière de sécurité sans pour autant compromettre l'intégration régionale de la Syrie.

Les ministres de la Défense libanais et turc, l'envoyé américain en Syrie, le vice-ministre russe des Affaires étrangères et l'envoyé des Nations unies en Syrie ont également participé à la session.

Lu 99 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances