Elections présidentielles du 18 avril prochain

MANQUE TITRE

Par: 

Depuis l annonce des partis des partis de l’alliance présidentielle, les choses se sont subitement accélères. Les choses sérieuses ont démarrées aune grande vitesse. Cote opposition les partis politiques qui étaient dans l’expectative semble avoir révise leur position du wait and see pour échafauder un autre scenario et se présenter aux prochaines élections présidentielles sous la bannière d’un seul candidat. L’idée est parrainée par Abdallah Djabaallah président du parti de la justice et renouvellement. Le parti de tendance islamiste estime que la seule option qui reste pour l’opposition est de présenter un candidat unique à la prochaine élection présidentielle. Ce dernier compte lancer et entamer une série de consultations avec des personnalités et des partis politique sérieux dont Ali Benflis , Ali Ghediri Makri et d’autres en vue de dégager un consensus . Les discussions ont commencé l avenir nous dira ce qui en ressortira très prochainement. Cote parti des travailleurs, même la Sg du parti est pour ne pas aller aux élections cette fois ci, mais a tout de même retiré les formulaires de collecte des signatures auprès du ministère de l intérieur et des collectivités locales. Il en est de même pour le parti de Talaoui El Houriette de Ali Benflis qui a fait par de son intention de se présenter aux élections présidentielle mais qui tempère toujours sa décision n attendant encore un peu pour prendre une décision finale. Ira-t-il ou n4ira-t-il pas ? le prochain weekend sera décisif. Est ce la fin pour autant des nombreux prétendants à la présidentielles qui défilent journellement au ministère de l’intérieur, faisant les pitres avec leur discours de bouffons. Sans doute pas, mais leur nombre se réduira certainement au fur et à mesure que la date butoir du dépôt des dossiers de candidature arrivera a terme. Et encore il faudra a tout ce beau monde passer l accueil des 60000 signatures ou 600 signatures des élus.

Si pour certains candidats cette épreuve sera passée haut la main , ce ne sera pas du tout chose facile pour beaucoup d autres prétendent particulièrement ceux qui n’ont aucun ancrage dans la société Le candidat Ali Ghediri qui dans un premier temps a annoncé avoir réuni les 60000 signatures nécessaires a l aboutissement de son dossier de candidature devant le conseil constitutionnel, a déclaré qu’il ,subissait des entraves par certaines APC et même institutions. A t-il au départ réuni ces signatures ou ne l a-t-il pas fait ? pourquoi s’être ainsi précipite pour crier victoire ? Toujours est-il , qu’ il dénonce aujourd’hui en plus des entraves qu il subit dans la collecte des signature , il accuse d’être l’objet de filature quotidienne a bord de véhicules banalisés «même les membres de ma famille» écrit il, sont ciblés par des mesures de rétorsion indignes.

Lu 87 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances