Partenariat algéro-tunisien

Plateforme de partenariat dans le domaine de la formation des métiers

Par:  Chahinez Djahnine

Une importante délégation de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) a effectué, hier, une visite de prospection à Constantine dans la perspective d’installer une plateforme de partenariat avec les opérateurs économiques algériens versés dans les domaines, de la formation, la formation médicale et paramédicale, ainsi que dans les prestations de services liées au tourisme.

A la tête de la délégation tunisienne, Walid Bellagha, membre du Conseil national de l’Utica, a déclaré qu’il est primordial de développer et valoriser le partenariat stratégique entre les deux pays dans le domaine de la formation initiale, le coaching professionnel, et la formation continue pour les travailleurs jugeant en ce sens que le développement des ressources humaines est une valeur ajoutée pour l’économie des deux pays frères.

En s’entretenant avec les membres de la chambre du commerce et de l’industrie Rhumel de Constantine, Walid Bellagha a insisté sur le fait que les opérateurs économiques algériens et tunisiens doivent travailler en ensemble pour décrocher les marchés africains dans le domaine des prestations de services, précisant qu’il y a actuellement une problématique énorme où la majorité des marchés de prestations de service sont décrochés par des Européens dans le cadre de la sous-traitance.

Qualifiant l’expérience tunisienne dans le domaine de la formation de test réussi, le chef de la délégation tunisienne a appelé les opérateurs économiques algériens de bénéficier de l’expérience tunisienne, notamment dans le domaine des NTIC surtout la maintenance de fibre optique dont l’expérience tunisienne est avancée et aussi dans le domaine de la formation paramédicale. Toutefois, quelques operateurs économiques algériens établis au niveau des régions frontalières algéro-tunisiennes, présents à la rencontre de la chambre du commerce Rhumel, ont cautionné les offres de la partie tunisienne.

Concernant la relance du tourisme en Algérie, le chef de la délégation tunisienne, Walid Bellagha, a insisté sur le fait de développer le tourisme de santé et du bien- être en Algérie et le tourisme culturel particulièrement dans la région de Constantine qui possède un riche patrimoine culturel caractérisé par des monuments historiques sublimes, et le tourisme, à développer, et ce, en misant sur une bonne formation des ressources humaines. Dans ce sens, il a ajouté que les Tunisiens sont prêts à travailler en Algérie et à partager leurs expériences en termes de prestations de services liées aux activités touristiques. En effet, il est nécessaire d’adopter des solutions de partenariat entre les deux pays, sachant que l’Algérie est actuellement face à un défi de taille, celui de l’industrie touristique, a-t-il indiqué.

Le président de la chambre du commerce et d’industrie Rhumel, Larbi Souissi, a indiqué que les opérateurs économiques et les investisseurs algériens versés dans le tourisme manquent de culture dans le domaine de la gestion et dans les prestations de services liées au tourisme et pour cela, nous comptons développer un partenariat dans le cadre de la formation des métiers du tourisme, en bénéficiant de l’expérience de nos amis tunisiens. Enfin, il est à souligner que la délégation tunisienne a proposé en grande partie des projets de partenariat dans le domaine de la formation professionnelle, le coaching professionnel afin de bénéficier de leurs expériences en la matière.

Lu 75 fois