Afripol

Création de trois groupes de travail chargés de la lutte contre la criminalité, le terrorisme et l'extrémisme

Par: 

La 2e Assemblée générale du mécanisme de coopération policière africaine (Afripol) a décidé, mardi à Alger au terme de ses travaux, de la création de trois groupes de travail chargés de la lutte contre le crime transfrontalier, la cybercriminalité, ainsi que le terrorisme et l'extrémisme, a indiqué le commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smaïl Chergui.

«La 2e Assemblée générale a décidé de la création de trois groupes de travail : le premier est chargé de la lutte contre le crime transfrontalier, le deuxième de la lutte contre la cybercriminalité et le troisième de la prévention et de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme», a annoncé M. Chergui lors d'un point de presse consacré à la présentation des résultats de l'AG.

Les travaux ont été axés sur «les questions liées au terrorisme et à l'extrémisme violent dans le continent africain», a-t-il ajouté en soulignant certaines propositions pratiques sur le traitement de ces fléaux. «Tous les pays africains sont concernés par la coopération pour relever les défis sécuritaires», a poursuivi M. Chergui.

Afripol a recommandé également, selon le même responsable, le renforcement des organes de police africains par l'élément féminin en lui consacrant un taux considérable en leur sein», outre le choix des écoles de police susceptibles d'être utilisées comme centres d'excellence pour abriter des sessions de formation spécialisées en vue de renforcer la ressource humaine en compétence et expérience, en sus du renforcement de la coopération entre Afripol et les autres organisations de police».

L'AG a recommandé également «le soutien, l'accélération et l'activation d'un système de communication (Afsycom) auprès de l'ensemble des organes de police des pays membres pour l'échange d'informations et de documents», a-t-il ajouté.

La rencontre a salué «les réalisations d'Afripol en un temps record, notamment l'organisation en Algérie de 3 sessions de formation au profit d'experts de police des pays membres, l'approvisionnement de nombre d'organes de police d'Afrique en matériel technique développé à l'instar d'Afsycom qui permet aux experts de police des pays africains de tenir des réunions de concertation à distance».

Chergui a souligné, dans ce sens, qu'il a été décidé également de l'organisation, durant le mois d'octobre de chaque année, de l'Assemblée d'Afripol, à même de permettre à l'Afrique de préparer la conférence annuelle d'Interpol et sortir avec des positions africaines communes devant soutenir les questions qui préoccupent le continent à Interpol».

A cette occasion, le commissaire à la paix et à la sécurité de l'UA a révélé que «la présidence algérienne d'Afripol se poursuivra jusqu'à la tenue de la prochaine AG», soulignant qu'il a été procédé à «l'ouverture de débats avec les pays membres afin de définir le lieu devant accueillir cette Assemblée».

Lu 117 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances