Cérémonie d’installation du commandant de la 3e RM

Gaïd Salah souligne les avancées enregistrées par l’ANP

Par:  SR

Le général-major Mostefa Smaâli a été officiellement installé hier au poste de commandant de la 3e Région militaire (Béchar) par le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP).

«Au nom de Son Excellence, Monsieur le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense Nationale et conformément au décret présidentiel du 16 septembre 2018, j'installe officiellement, le général-Major Mostefa Smaâli, commandant de la 3e Région Militaire, en succession au général-major Saïd Chenagriha, nommé commandant des forces terrestres», a annoncé le vice-ministre de la Défense.

Après l'approbation du procès-verbal de la passation de pouvoir, le général de corps d'armée a tenu une rencontre avec le Commandement et les cadres de la Région, où il a prononcé une allocution d'orientation, diffusée via visioconférence à toutes les unités des 3e et 2e Régions militaires, et à travers laquelle, il a rappelé le haut professionnalisme dont jouit aujourd'hui le corps de bataille de l'ANP, qui est le fruit du soutien particulier accordé par le Haut- Commandement, ces dernières années, à son développement et à sa modernisation afin de le hisser aux niveaux aspirés, aussi bien en termes d'état-prêt opérationnel et de qualité de préparation et de formation qu'en termes d'emploi rationnel des moyens modernes mis à disposition.

«Le travail laborieux que nous avons veillé à adopter au sein de l'Armée nationale populaire a laissé des marques concrètes, gravées sur le registre des résultats réalisés sur le terrain durant ces dernières années, au niveau de l'ensemble des composantes de nos forces armées, ce qui a manifestement et positivement influencé le parcours de développement adopté.

Nous étionsconvaincus au sein de l'Armée nationale populaire, tout en exerçant sous le commandement clairvoyant et avec les orientations de Son Excellence, Monsieur le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, que l'état-prêt au combat aspiré a des exigences bien évidentes, que nous avons veillé à réunir dans les normes requises, comme nous avons veillé à faire prendre conscience au personnel militaire, là où il se trouvent, que cette patrie dont la terre est notre demeure, mérite de son armée d'atteindre toutes les capacités nécessaires permettant de conjuguer objectivement entre la grandeur des missions assignées et l'ampleur des efforts qui doivent être consentis au service de l'Algérie et sa sécurité nationale», a-t-il indiqué. 

Lu 134 fois