Formation professionnelle

L'Algérie et la Chambre de commerce gérmano-arabe conviennent de multiplier leurs échanges

Par: 

Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki et le secrétaire général de la Chambre de commerce gérmano-arabe, Abdulaziz Al-Mikhalfi, ont convenu, mardi à Alger, de multiplier les échanges entre les deux parties «pour favoriser la formation et le perfectionnement des formateurs en Algérie», a indiqué un communiqué du ministère.

Lors d'une audience tenue au siège du ministère, les deux responsables se sont également dits en faveur d'une «participation active» des entreprises industrielles allemandes dans l’effort de formations pratiques et par apprentissage.

Lors de cette rencontre, et après avoir rappelé les actions de coopération antérieures, en matière de formation professionnelle, le ministre a présenté les grands volets du programme de modernisation et de réforme du service public de la formation et de l’enseignement professionnels, et la stratégie de son département ministériel, en matière d’adaptation de l’offre de formation aux besoins du développement économique et de la compétitivité des entreprises.Il a notamment mis en évidence les nouvelles orientations des pouvoirs publics pour la formation et la valorisation de la ressource humaine, «qui visent à privilégier les modes d’apprentissage aux métiers, faisant intervenir des firmes industrielles, nationales et étrangères, dans l’acte pédagogique, et ce, pour favoriser l’employabilité des apprenants».

Mebarki a, en outre, fait part à son hôte des mesures prises dans ce sens, par son département ministériel, pour la mise en place de filières d’excellence liées à la mécanique automobile, à l’automatisme au bâtiment et à l’agroalimentaire, dans le cadre de partenariats avec les entreprises économiques.

De son côté, M. Al-Mikhalfi a souligné «l’importance» du développement de la formation technique et professionnelle, «pour accompagner les programmes d’investissement et de relance économique, en mettant en évidence le rôle que peut jouer la Chambre, pour accompagner la modernisation de filières industrielles par des partenariats d’affaires avec des entreprises locales, ce qui permettra, par un transfert de savoir-faire, l’implémentation du système de formation duale, en Algérie».

Il a également souligné que plusieurs filières industrielles «intéressent les firmes allemandes dont particulièrement l’industrie mécanique, la sous-traitance automobile, l’énergie renouvelable et l’industrie agroalimentaire. Des filières qui demandent un renforcement de leur capital humain d’où la nécessité de mettre en place des appuis en matière de formation professionnelle», souligne le communiqué.

Lu 86 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances