Blocage à la MGTP

Bensaïd Tahar interpelle Mourad Zemali

Par:  Zahir R.

C’est l’impasse à la Mutuelle générale des travaux publics (MGTP). Les services de ladite Caisse sont suspendus, notamment suite au blocage du compte de MGTP au Trésor public, dont les cotisations des adhérents sont versées depuis le mois de juin dernier, a déploré le directeur général de la Mutuelle, Bensaïd Tahar qui s’exprimait, hier, au forum de notre confrère arabophone «El Wassat».

La situation s’est aggravée davantage, ajoute-t-il, suite aux rejets des résultats de l’assemblée générale extraordinaire, tenue, le 19 juin 2018 et organisée par l’administrateur M. Yahi Nouredine, désigné par la tutelle.

  1. Tahar a expliqué que l’origine de ce blocage est due essentiellement au retrait et gaspillage, par l’ancien directeur de la Mutuelle, de l’argent des adhérents, avoisinant un milliard et 600 millions de centimes.

Le même responsable a tiré la sonnette d’alarme concernant la situation de la MGTP. Il a affirmé dans ce cadre que «l’existence de la Mutuelle est plus que jamais menacée, surtout, après la multiplication des dettes depuis le 20 juin 2018, date limite de fin de mandat de l’administrateur, et le gel du compte de la Caisse sans aucune explication».

Et d’ajouter : «Nous nous pouvons plus honorer nos charges envers la Cnas et les Impôts et les frais de location de notre siège.

Cette situation d’urgence nécessite l’intervention de la tutelle pour faciliter la gestion des affaires des adhérents».«Je saisis cette occasion pour vous interpeller, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, afin de trouver une solution à ce conflit qui perdure depuis 2013, et sauver la Mutuelle de ces oppositions qui n’arrangent pas les adhérents de la Caisse», a-t-il appelé.

  1. Bensaïd Tahar a, en outre, fait savoir que les coordinateurs de la Mutuelle vont se rencontrer le 24 septembre 2018 pour la prise de nouvelles décisions, visant à la sauvegarde de l’organisme de toute pression et défendre les intérêts des adhérents de la MGTP.
Lu 230 fois