Création d’emplois, au niveau local

Bedoui plaide pour des mini-zones industrielles

Par:  Zahir R

L’Etat est déterminé à soutenir et à accompagner, toutes les initiatives d’investissement visant à créer des postes d’emploi.

C’est ce que le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a souligné mercredi soir, devant les représentants de la Société civile de la wilaya de Relizane. Il a, dans ce cadre, préconisé de déployer tous les efforts de création d’emplois, au niveau local.

Appelant les Elus locaux à fournir davantage d’efforts et à exploiter tous les moyens pour attirer les investissements, M. Bedoui a plaidé pour le développement des zones d’activité et demi-zones industrielles, à travers l’ensemble de communes.

« Ces zones seront concrétisées, dans une première étape, au niveau des communes sièges des daïras», a-t-il fait savoir.Abordant l'effort d'amélioration du cadre de vie des citoyens, en réponse à des préoccupations soulevées par les représentants de la Société civile, le ministre a souligné, qu’ «en dépit de la crise financière que traverse le pays, le gouvernement veille à préserver le rythme de financement social, conformément aux orientations du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika».Sur un autre registre, M. Bedoui a affirmé, que «l’Etat accorde tout l’intérêt au retour des citoyens à leurs villages, qu'ils ont fuis durant les années 90 à cause du terrorisme».

Et d’ajouter : «Nous continuerons à fournir tous les moyens et les possibilités nécessaires, à cet effet».Le ministre a indiqué, que ces régions seront raccordées aux différents réseaux (voierie, gaz naturel, électricité, ...) et les habitations détruites seront reconstruites, notamment dans le cadre de l'aide à l’habitat rural, citant, à titre d’exemple, le programme spécial dont a bénéficié dans ce sens, la wilaya de Relizane.

Il a mis l'accent, au passage, sur la transmission aux générations montantes, du message de ce qui a été vécu, durant la période douloureuse et dangereuse qui a été surmontée grâce à la clairvoyance de nos responsables, la vigilance de nos services de sécurité dont l’Armée nationale populaire (ANP), aux valeurs de la paix et de la Réconciliation nationale, qui est un projet unique dans son genre.

«Notre devoir, comme parents et comme responsables, est de ne pas oublier les sacrifices», a-t-il déclaré.Le ministre a ajouté, dans ce cadre, qu’«il faut que nos jeunes connaissent l’importance des acquis, pour les défendre et ne pas revenir à l’expérience vécue durant cette décennie», rappelant comme exemple, ce qu’a connue la wilaya de Relizane qui a enregistré l’exode de milliers de populations de leurs régions et de leurs terres agricoles, à cause de l’obscurantisme, de l’extrémisme, du terrorisme et du sabotage.

Lu 149 fois