Feux de forêt

La DGF prévient contre de «grands» risques d'incendie

Par: 

Le directeur général des forêts (DGF), Ali Mahmoudi, a prévenu, mardi depuis Bouira, contre de «grands» risques de feux de forêt cet été en raison du développement d’une «importante» strate herbacée provoquée par les précipitations enregistrées depuis le début de l’année à travers le pays.«Nous avons vécu une saison printanière très arrosée, il y a eu d’importantes précipitations, ce qui a favorisé le développement d'une strate herbacée que nous n’avons pas vue depuis au moins 40 ans.

Sur les hauteurs du Djurdjura, à Tizi N’Kouilal, vous pouvez constater de visu des herbes de 40 centimes, donc le risque d’incendie cette année est très grand», a averti M. Mahmoudi qui lançait la colonne mobile régionale de lutte contre les feux de forêt.

Le même responsable a estimé que le forestier et la Protection civile ne peuvent pas, à eux-seuls, lutter contre cette menace.

«Je pense qu’il est temps pour les comités des riverains, ainsi que pour les différents dispositifs de se mobiliser afin de lutter contre ce phénomène qui guette le patrimoine forestier du pays», a-t-il recommandé.

  1. Mahmoudi est, lors de sa visite de travail dans la wilaya de Bouira, revenu sur l’installation de la colonne mobile régionale à Bouira, expliquant que cette wilaya disposait d’un très grand massif forestier notamment le parc national du Djurdjura.
  2. «A Bouira, il y a un très grand massif forestier que nous devons préserver et protéger, subséquemment cette colonne sera efficace et interviendrait aussi dans les wilayas limitrophes en cas d’incendie», a souligné le directeur général des forêts.

La colonne mobile régionale lancée à Bouira est dotée de huit véhicules d’intervention et de 24 agents.

Elle couvrira les wilayas de Médéa, Tipasa, M’sila, Bordj Bou-Arréridj en cas d’incendie, et effectuera ses premières interventions avant de faire appel aux unités de la Protection civile qui les assistent dans le cadre d'un dispositif mis en place jusqu’au mois de novembre prochain, a expliqué le même responsable à la presse.L’Algérie jouit d’une superficie d’un million et 700 hectares de forêts, a rappelé M. Mahmoudi, appelant les responsables concernés à œuvrer de façon à la préserver pour les générations futures.

  1. Mahmoudi a également rappelé que la production de liège attendue cette année est de 90 000 quintaux, soit une hausse importante par rapport à la production de 2017 (50 000 quintaux).
Dans ce contexte, il a expliqué que l’installation d’une colonne mobile similaire dans la wilaya de l’extrême Est du pays, à savoir El-Tarf, était pour la protection de la richesse sylvicole qu'elle renferme notamment en matière de liège, rappelant que l’année passée, il a été enregistré une perte de 19 000 hectares de couvert végétal dans cette wilaya.
Lu 98 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances